L ‘administrateur « digital »

Il y a eu de plus en plus de nominations de membres spécialistes du « numérique » dans les conseils d’administration depuis plusieurs mois. L’objectif pour les entreprises est de ne pas rater la révolution digitale. Le rôle de cet administrateur est de s’assurer que l’organisation de l’entreprise optimise le numérique et l’exploite comme un véritable atout concurrentiel. Un rôle essentiel alors même que la révolution numérique provoque une vraie rupture dans la société, aussi bien dans les canaux de distribution, dans les nouveaux services, dans la gestion des risques ou dans l’optimisation des flux administratifs internes.

A l’échelle mondiale, moins de 20% des administrateurs d’entreprises déclarent que leur conseil d’administration était « sponsor » d’une initiative digitale. Par contre, même sans ces compétences, la majorité des administrateurs considèrent que le business modèles de l’entreprise fera face à une forte « disruption » au cours des 5 prochaines années. Il est donc nécessaire d’avoir des administrateurs capables de maitriser ces sujets afin de positionner l’entreprise pour les défis d’aujourd’hui et de demain. Il n’est pas raisonnable de laisser cette tâche uniquement aux équipes opérationnelles.

sans-titre

Dans un conseil, il devient primordial de disposer de capacité à développer une vision exhaustive des disruptions dans le secteur concerné. Des entreprises n’hésitent pas à intégrer des profils venant d’autres secteurs, mais présentant un ensemble de compétences jugées clefs pour leur activité au cours des dix prochaines années. Ce type d’approche permet également d’enrichir les discussions avec le management en se focalisant sur les compétences et enjeux de demain.

Un conseil via un ou plusieurs spécialistes doit être en mesure de comprendre la manière dont le digital impacte chaque étape de la chaîne de valeur. Par exemple, pour une entreprise comprendre l’impact d’une applications mobiles de son ergonomie et de l’expérience utilisateur, sur les clients et sur la consommation de ceux-ci, tout en réduisant de manière significative la charge commerciale et logistique interne. 

A l’heure actuelle, le défi reste loin d’être gagné, et les grandes entreprises ont même du mal à intégrer les moins de 50 ans au sein de leurs conseils d’administration. L’âge moyen des administrateurs des sociétés côtés est bien supérieur à 50 ans.

Les entreprises doivent anticiper et se doter d’un conseil d’administration pluridisciplinaire avec différentes expertises et parcours afin de pouvoir confronter les idées et construire la stratégie qui permettra à l’organisation de devenir ou rester leader dans un futur où le digital prend plus en plus de place et ceci pour tous les secteurs d’activité.

Publicités

Digitaliser c’est automatiser et simplifier

Dans un monde où la transformation digitale apporte des solutions concrètes, les premiers effets mesurables sont l’optimisation, la simplification et l’automatisation.


Digitaliser les processus internes c’est les généraliser et accélérer les traitements des relations extérieurs (clients, fournisseurs, partenaires) vers ceux internes, sans coupure et en gagnant un précieux temps. Ce gain est appréciable pour l’organisation et pour la satisfaction des clients et autres partenaires extérieurs. 

sans-titre

Digitaliser c’est aussi simplifier le parcours client. Ainsi, pour qu’il soit simple, multicanal et accélérateur de la relation, la solution proposée doit être une plateforme informatique globale permettant à l’entreprise, à ses clients et à ses partenaires d’y accéder via une interface simple, un environnement de travail puissant pour les collaborateurs de l’entreprise et les connecteurs nécessaires pour alimenter les autres briques du système d’information. La simplicité est facteur d’adoption et de performance.

La transformation digitale facteur de croissance

La transformation numérique est un enjeu déterminant pour les entreprises. Celles les plus actives dans leur transformation disposent d’une croissance jusqu’à 6 fois plus élevée que les entreprises les moins avancées selon des études internationales. Les entreprises doivent donc s’adapter rapidement dans un contexte économique difficile et hautement concurrentiel.

images

En combinant nouvelles technologies et réorganisation des processus (internes et externes), les entreprises peuvent non seulement séduire de nouveaux clients, fidéliser les clients existants, mais également réduire leurs coûts. Le digital change la proposition de valeur des entreprises.

Une entreprise qui souhaite mettre en place son plan digital doit aborder différents axes de manière globale avant de définir le chemin et les mesures à mettre en œuvre :

  • La disruption de son modèle économique afin de profiter des opportunités offertes par le digital
  • Une impulsion rapide par l’identification et la digitalisation des processus moteurs de l’entreprise puis la mise en œuvre continue d’initiatives améliorant l’expérience et la productivité 
  • La diffusion d’une culture digitale en interne avec des collaborateurs tournés vers les enjeux de la transformation et des services transversaux 

La transformation digitale pour toutes les entreprises

Même si une entreprise ne dispose pas des moyens techniques ou humains nécessaires pour assurer la mise en place de son plan digital, il est possible aujourd’hui d’externaliser cette partie à des coûts en lien avec l’activité et les gains de cette transformation. Un des avantages majeurs de l’externalisation de cette tâche est la rapidité de l’activation d’un levier important. Les entreprises sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à voir en leur prestataire externe pour la digitalisation, un partenaire stratégique, dans un monde digital complexe.

sans-titre

M&H Atlon Services accompagne de nombreuses entreprises de tous les secteurs dans des projets stratégiques de digitalisation. Grâce à notre compréhension du sujet et grâce à nos experts fonctionnels, nous aidons nos clients à développer des stratégies gagnantes à long terme, dans un environnement concurrentiel complexe.

Plus d’informations : http://www.atlon.chinfo@atlon.ch